vendredi 4 juillet 2014

Vols et billets d' avion pour un voyage au Nepal


Vols et billets d'avion pour un voyage à Kathmandu au Nepal


Il n’y a pas de vols directs entre l’Europe et Kathmandu.
Il y a 4 compagnies aériennes qui proposent des vols réguliers avec une escale dans les pays du Golfe arabe (Dubaï, Bahreïn, Doha…). Ce sont des compagnies fiables et la qualité de leurs services est quasiment similaire : Etyhad, Oman Air, Qatar airways. Le temps d’attente pour l’escale peut être long, mais est inévitable. Les prix varient de 550 à 1100 € A/R selon les disponibilités (800 € en moyenne).

Les autres possibilités plus économiques sont de passer par :

L’Inde, en prenant deux vols distincts : Paris-Delhi et Delhi-Kathmandu (KLM, Jet airways, Indian airlines…). Il y a plusieurs compagnies aériennes et la qualité de leurs services s’améliorent.

Turkish airlines propose aussi des billets depuis septembre 2013, depuis Paris, Toulouse ou Marseille à des prix intéressants. A suivre…




Liste des sites internet intéressants pour chercher des billets d’avions à prix compétitifs  :

N’hésitez pas à changer légèrement les dates de votre séjour ou à choisir l’option ‘‘dates flexibles’’. A 1 jour près, il peu y avoir des grosses différences de prix et des occasions intéressantes.

Consultez les sites officiels des compagnies

Et :

http://www.skyscanner.fr/
http://www.momondo.com/
http://www.partirou.com/vols/#o
http://www.govoyages.com/go_vols.cfm

Il ne vous reste plus qu'à réserver votre voyage et venir faire un voyage culturel ou un trek avec les conseils de l'agence Terres du Nepal Trekking

mercredi 2 juillet 2014

Conseils pour un voyage - trek au Nepal

Conseils de voyage - trek avec Terres du Nepal


Pour l'ensemble des séjours au Népal ou au Tibet, il est conseillé de conserver un minimum de souplesse en cas d'imprévus : Il est parfois préférable de prévoir au moins une ou deux journées de sécurité en fin de séjour.


Nous vous indiquons ici quelques conseils importants. Chaque groupe et chaque voyage étant différent, il est difficile de vous renseigner le plus exactement possible. D’autant plus qu’au Népal, il faut parfois s’attendre à l’inattendu…
Nous sommes donc à votre disposition si vous désirez plus de détails. Si vous ne connaissez pas du tout le pays, n’hésitez pas à nous poser vos questions, même si elles vous paraissent naïves.

N'oubliez pas que le Népal est un des pays les plus pauvres du monde et que les infrastructures (hébergements, transports), sont donc loin des standards occidentaux, en plus de la différence culturelle, de la façon de fonctionner et de penser qui ne nous sont pas familières.
L'arrivée à l'aéroport de Kathmandu est souvent déroutante : Si le transport est prévu par l'agence, ne vous laissez pas envahir par les multiples propositions (hors de prix bien souvent) de taxis et de portage de bagages. Ne donnez d'argent à personne
Si un transfert est prévu et qu'à la sortie du terminal vous ne voyez pas de pancarte ''Terres du Népal'' ou de feuille à votre nom, n'hésitez pas me téléphoner (ou empruntez un portable à un népalais sympathique) au 9841833273

* Equipement :

Le sac de voyage :
Une valise n’est pas recommandée pour voyager au Népal. Pour transporter vos bagages plus facilement (surtout pour les porteurs), nous vous conseillons d’emmener un sac à dos ou un sac marin.
Si vous partez en trek et que vous désirez les services d’un porteur : Pensez à mettre vos affaires dans un grand sac à dos de préférence. C’est plus facile de porter un seul grand sac que plusieurs petits assemblés les uns aux autres…

Le sac à dos (pour les treks) :
Sac à dos de randonnée d’une capacité d’environ 35 litres, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée (appareil photo, films, cape de pluie, médicaments personnels, gourde, etc. …).
Il est préférable de prévoir des sacs plastiques pour emballer vos affaires et en assurer l’étanchéité.

Vêtements :
* 1 chapeau ou casquette
* 1 bonnet
* T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche) : éviter le coton, très long à sécher
* 1 sous-pull ou chemise manches longues
* 1 collant
* 1 short ou bermuda
* 1-2 pantalons de trekking, légers
* 1 cape de pluie
* 1 veste en "fibre polaire" genre Polartec ou Wind stopper
* 1 veste style Goretex, simple et légère
* 1 gilet ou anorak chaud (de novembre à mars)
* Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type
"tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules
* 1 paire de gants (de novembre à mars)
* 1 paire de chaussures de randonnée de bonne qualité
* 1 paire de sandales.


Equipement :
* 1 paire de lunettes de soleil
* 1 ou 2 bâtons télescopiques (selon vos habitudes)
* 1 gourde (1 litre minimum)
* 1 lampe frontale + piles
* 1 sac de couchage pouvant aller à - 10°c pour les treks avec des nuits à +3800m. 0° C en température dite "confort " à moins de 3500m. -20° C de décembre à février
* 1 drap sac (plus facile à laver après le trekking que le sac de couchage)
* 1 couteau de poche


Divers :
* Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence, serviette de
toilette qui sèche rapidement
* Papier toilette + briquet
* Thermos si vous souhaitez gardez du thé ou du café chaud pour la journée ou les soirées.


Pharmacie personnelle :
* Vos médicaments habituels
* Anti-diarrhéique (type Lopéramide)
* Pansement intestinal (type Smecta)
* Pommade anti-inflammatoire
* Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
* Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson. Même si le goût n’est parfois pas agréable, c’est mieux que d’acheter des bouteilles en plastique d’eau minérale, qui resteront dans les montagnes…
* Bande adhésive (type Elastoplast en 6 cm de largeur) efficace en prévention des
Ampoules…
* Jeu de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
* Traitement pour rhume et maux de gorge
* Protection solaire (peau + lèvres)

Vous avez la possibilité d’acheter tout le nécessaire à Kathmandu : Les boutiques spécialisées y sont nombreuses. Les produits, même si ce sont des contrefaçons pour la plupart, sont de qualité et à des prix vraiment attractifs. Vous pouvez également louer le matériel (sac de couchage, bâton, vêtements…)

Vous pouvez laisser votre surplus de bagages dans les consignes des hôtels de Pokhara et de Kathmandu si votre itinéraire vous le permet. Vos bagages seront entreposés en toute sécurité.


* Equipement pour RAFTING, KAYAK, CANYONING:

Vous avez simplement besoin d’un maillot de bain, d’une paire de sandale adaptée, de crème solaire et d’un bon esprit ouvert à l’aventure. Si vous campez, emmenez votre sac de couchage.
Le matériel spécifique est fourni (casque, harnais, combinaison pour canyoning…).


* SAFARI :

Un safari au Népal ne doit pas être comparé à un safari d’une autre partie du monde. L’environnement est totalement différent et les réserves sont beaucoup plus modestes. Aussi, la gestion de celles-ci est propre au système népalais et loin des standards occidentaux. Les activités sont gérées pas les responsables des lodges locaux et sont organisés en commun, avec les autres touristes présents dans le parc national. En automne, il y a souvent beaucoup de monde à Chitwan. En période de mousson, il est un peu plus difficile d’observer les animaux car la végétation est plus dense.
Il n’y a pas de spécialistes ou de guides francophones au Népal, mais vous êtes encadrés par les guides professionnels du lodge.

Bardia est beaucoup moins fréquenté car moins facilement accessible, mais les chances de voir les animaux sont plus importantes.
Prévoyez des vêtements aux couleurs sombres ainsi que des manches longues pour se protéger des moustiques.




* Argent : Conversion : Pour simplifier, 1 €uro = 100 Rs. ( 130 Rs en avril 2014)

Au Népal, la pratique des pourboires est courante et il est préférable de les prendre en compte dans votre budget de voyage. Cela reste à votre appréciation et selon les qualités des services reçus. A titre indicatif (vous pouvez aller jusqu'au double des sommes indiqués) :
            Chauffeur (voiture privée uniquement) : 50 – 100 Rs/jour.
Hôtels : 10-50 Rs pour porter les bagages ou à votre appréciation dans l’urne collective.
Porteur : 200 Rs minimum / jour à donner à la fin du trek.
Guide   : 250 Rs minimum / jour à donner à la fin du séjour
Dans le cas d'un trek avec 2 clients, cela fait un minimum de 100 Rs/jour/client pour 1 porteur et 125 Rs/jour par client pour le guide.
Ces chiffres vous paraîtront peut-être dérisoires, mais sont cohérents par rapport au niveau de vie du pays.

A Kathmandu, il y a de multiples bureaux de change privés. Leurs taux de change sont un peu moins intéressants que dans les banques (fermées le vendredi après-midi et le samedi), mais ils sont ouverts tous les jours et leurs horaires d’ouvertures sont beaucoup plus larges.
Si vous avez une carte bancaire internationale, il est aussi possible de retirer de l’argent dans les nombreux distributeurs de billets automatiques de Kathmandu et Pokhara (attention au plafond que votre banque vous autorise).

Taux de change officiel de la Nepal Rastrya Bank : ICI


ACTUALITE IMPORTANTE :  Les distributeurs limitent les retraits bancaires à 10 ou 15000 Rs par opération. Vous pouvez néanmoins retirer de l’argent jusqu’à 5 fois dans la même journée… mais votre banque comptabilisera probablement chaque opération et donc facturera des commissions pour chacune d’elles.
Il est donc préférable de prévoir des Euros ou des Dollars que vous pourrez échanger facilement dans les banques ou les bureaux de change privés.


Les entrées des principaux sites culturels de Kathmandu sont payantes. Par personne, il faut prévoir 750 Rs pour Durbar Square ktm, 150 Rs pour Bodnath, 200 Rs pour Swayambunath, 100 Rs pour Changu Narayan ; 1000 Rs pour Pashupatinath, 600 Rs pour Patan, 300 Rs pour Panauti... L’accès à la ville de Bhaktapur est plus chère 1500 Rs.



* Nourriture : Vous pouvez mangez correctement dans des restaurants de bonne qualité à Kathmandu ou Pokhara pour environ 4 - 7 €uros / repas. Vous trouverez beaucoup moins chers dans les petits restaurants locaux. Dans ceux-ci et surtout en période de mousson, évitez de manger des crudités.

En trek, selon le programme défini, le guide possède généralement un budget global pour la nourriture et le logement. C'est un budget moyen car les tarifs ne sont pas partout les même : Les prix augmentent en même temps que l'altitude... Le budget prévu est normalement suffisant et nous suivons l’évolution de l’augmentation des prix en lodges. Il est important que les clients fassent confiance au guide pour cet aspect, au même titre que nous, en tant qu’employeurs, nous leur faisons confiance. Le guide gère son budget de façon autonome et ses dépenses ne peuvent pas être contrôlées de façon systématique aux risques d'incompréhensions. Vous comprendrez qu’il n’est pas possible de commander les plats les plus chers (à base de viande, fromage ou thon en boîte) à chaque repas. Si vous êtes gourmands, les extras seront à vos frais. Les repas du midi sont pris dans les lodges. Les boissons ne sont pas comprises

Depuis 2 ans, nous constatons avec d'autres agences, qu'il est de plus en plus difficile de satisfaire les clients à ce sujet. En communiquant de la même manière, certains groupes estiment que le budget est soit : pas assez important, juste ou trop important. Cela est du, en partie, à la diversification du menu des lodges qui proposent beaucoup plus de plats qu'avant, à des prix élevés. Comme nous ne connaissons pas les clients, il est difficile pour nous de satisfaire les différentes exigences. Si vous souhaitez gérer vous-même votre budget lodge/nourriture pour plus de liberté, demandez-nous :  C'est possible

Plus vous montez en altitude (village plus isolé), plus il est préférable de manger avec modération des plats à base de viandes, d’œufs ou certaines pizzas car la conservation des aliments est plus aléatoire.

Matin : Galettes locales de céréales (avec miel, confiture) ou céréales ou porridge ou omelette.
Midi : Un plat principal (différents choix à base de : pates, pommes de terres, curry de légumes avec ou sans viande, riz, momo, pizza).
Soir : Soupe + Un plat principal ou Un plat principal + dessert.

Après  un trek qui s'est déroulé dans une bonne ambiance avec l'équipe népalaise du guide et des porteurs, n'hésitez à inviter ceux-ci pour un diner de fin de trek (à Pokhara ou Kathmandu) : Ce sera apprécié et une marque de reconnaissance envers eux.

Le plat national est le Dal Baht : C’est un curry de légumes frais servis avec une assiette de riz nature, une soupe de lentilles et des achars (crudités assaisonnés). C’est vraiment excellent et vous êtes servis à volonté !

Où que vous soyez, ne buvez jamais l’eau du robinet !
Une bouteille d’eau minérale d’1 L coûte entre 12 et 20 roupies.      40 à 150 roupies en trek.
Un soda coûte entre 40 et 70 roupies.                                             50 à 150 roupies en trek.
Une bière (65 cl) coûte entre 300 et 450 roupies.                             350 à 650 roupies en trek.
Thé - café coûte entre 30 et 70 roupies.                                          50 à 80 roupies en trek.


* Santé : Un séjour au Népal ou au Tibet ne nécessite pas forcement une condition physique optimum, mais selon les activités prévues, il vous appartient de vous renseigner au préalable et si la date de votre dernière visite médicale est assez ancienne, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (altitude en particulier).
Si vous suivez un traitement spécifique, effectuez le nécessaire avant votre départ et n'hésitez pas à nous en faire part.
Aucune vaccination n'est obligatoire, mais un carnet de vaccination à jour est vivement recommandé.



Paludisme : Ceci ne concerne que les personnes qui voyagent dans le Teraï et qui participent à un safari à Chitwan ou Bardia. Le risque de contracter le paludisme (ou malaria) est faible au Népal. Cependant, pendant les mois de mousson (de juin à septembre), il est préconisé de se protéger soigneusement. En règle générale, munissez-vous de vêtements à manches longues et d’une crème répulsive contre les moustiques. Votre médecin vous conseillera et nous ne pouvons pas vous conseiller sur l’utilité d’un traitement préventif.

LE MAM ou Mal d’altitude des montagnes est un facteur important à prendre en compte. Nos guides veillent à votre santé. Les itinéraires sont étudiés pour une acclimatation optimale. Les problèmes sont rares… mais sont toujours à prévoir car les conséquences peuvent être importantes pour votre santé. N’hésitez pas à vous confier à votre guide si vous ressentez des symptômes persistants (mal de tête, difficulté respiratoire, perte d’appétit…). Pour améliorer l’acclimatation, il y a 2 règles de base : Marcher à votre rythme, sans à coup, et hydrater vous (de l’eau !) le plus possible.


* Hygiène : Le Népal est un pays pauvre et mal équipé, en particulier pour le traitement des déchets. Aussi l’éducation des citoyens reste à améliorer. Montrez-leur l’exemple. Pour certains séjours et certains treks, les conditions sont parfois précaires (manque d’eau, absence de douche, toilettes à la Turque). Pensez à vous laver les mains quand cela est possible, en particulier avant les repas.


* Transport : En plus de la ponctualité aléatoire des Népalais, les routes népalaises sont très fréquentées et le trafic est dense, en particulier à Kathmandu. Il est difficile de prévoir avec exactitude les temps de trajet. Il faut souvent faire preuve de patience. Nous organisons souvent nos séjours avec des véhicules privés ou des bus touristiques. Même en cas de grèves et de paralysie du pays, ils sont généralement autorisés à circuler, à l’inverse des transports locaux. Ceux-ci sont donc plus aléatoires, mais permettent de découvrir le pays de façon plus intense et originale. Si un transport local ne se passe pas comme prévu (ennui mécanique, météo rendant le trajet difficile, plus de passagers que de sièges...) et qu'une solution alternative peut être trouvée, celle-ci sera à la charge des clients. Le coût des véhicules privés est aussi beaucoup plus élevé que les transports locaux. Si vous avez des exigences particulières dans ce domaine, merci de nous en faire part avant la réservation du séjour.

Certains secteurs aériens (Lukla – Jomsom) sont davantage soumis que d’autres aux aléas climatiques et des retards ou annulations de vols (ainsi que les frais supplémentaires de logement, nourriture, salaires guide et porteur) doivent être envisagés, parfois plusieurs jours d’affilés.
Nous ne sommes pas responsables de l'organisation des vols et de l'ordre de priorité d'embarquement des passagers lorsque les vols sont reportés.


* Hébergement : Il y a toutes les catégories d’hôtels à Kathmandu et Pokhara. Nous pouvons les réserver selon vos préférences. Pendant les principales saisons touristiques (en particulier en Mars-Avril et Octobre-Novembre), les bons hôtels sont tous pleins d’où la nécessité de réserver à l’avance.
Malgré nos réservations, les hôteliers rencontrent des difficultés quand leurs clients restent plus longtemps que prévus (en cas d’annulation de leurs vols pour l’Everest par exemple). Nous ne sommes pas responsables de ces aléas et nous faisons le maximum pour y remédier et le cas échéant, trouver une solution rapide et équivalente.

En trekking classique (pas chez l’habitant), les lodges sont des établissements sommaires, cependant de meilleurs conforts que les refuges de montagne français. Selon les villages (et l’altitude) l’hygiène est plus ou moins bonne (mais toujours correcte et suffisante) ; les WC et SDB sont  en communs. Les douches chaudes sont payantes dans de plus en plus de lodges, de 50 à 250 Rs (partout dans la région de l’Everest). Les chambres avec SDB et WC privatifs sont parfois proposées (la différence de prix avec les chambres simples est à payer par les clients).

Ce sont des chambres individuelles non isolées avec des lits, des matelas d’épaisseurs variables, des cloisons souvent minces. Les repas sont pris dans une salle à manger commune chauffée par un petit poêle à bois (parfois payant en altitude). Il est parfois difficile de trouver de la place dans certains villages pendant les pics touristiques (région de l’ Everest, ou sur le camp  de base des Annapurnas).
Excepté pour des grands groupes, il n’est pas possible de réserver l’hébergement dans les lodges.
Même si les réseaux de communication s'améliorent et que vous pouvez vous connectez dans certains villages, ne comptez pas sur INTERNET ou le wifi pendant le trek. Cela reste très aléatoire. En cas d'urgence, la plupart des villages disposent d'un téléphone satellite.
Les connexions sont disponibles à Kathmandu et Pokhara

* Guides : Pour les visites culturelles en vallée de Kathmandu, votre accompagnateur possède une licence de guide culturel professionnel. Pour les randonnées en vallée ou les treks, votre accompagnateur possède une licence de guide de trekking professionnel. Ce sont 2 diplômes bien différents. Même si les guides de trek font de leur mieux, ce ne sont généralement pas des spécialistes pour expliquer les détails de la culture népalaise.

* Mendicité : Le Népal est un pays pauvre en voie de développement. Vous serez régulièrement sollicités. Je déconseille fortement d'effectuer des dons matériels ou monétaires directs aux népalais (adultes et enfants), que ce soit en ville ou dans les montagnes. En effet, dans la mentalité népalaise, cela ne les incite pas à travailler et beaucoup pensent qu'il suffit d'attendre de l'aide des occidentaux pour subsister. Même si cela part d'un bon sentiment, cela favorise la mendicité et ce n’est pas la bonne solution pour aider le pays.  Il est donc préférable de passer par des associations reconnues (comme Karya) qui savent comment utiliser au mieux les donations.

* Photos : Le Népal est un pays extrêmement photogénique : panoramas exceptionnels et scènes de vie hors du commun. Par respect, il est préférable de toujours demander l’autorisation avant de prendre une photo, surtout dans les lieux religieux. Si une personne vous dit ‘‘non’’ ou vous demande de l’argent, renoncez à votre prise.
En trek, vous pourrez recharger vos batteries et piles d’appareil photos dans la plupart des lodges, à condition que l’énergie solaire ait été généreuse durant la journée… Les prises sont adaptées : Un adaptateur n’est pas nécessaire.


* Horaire : Il y a 3h45 de décalage avec la France en été.
Au Népal, la notion de temps (et de distance) est assez aléatoire. Le retard népalais est une mauvaise habitude malheureusement bien ancrée. En tant que français, je fais de mon mieux pour remédier à ces soucis, mais le Népal est ainsi. Il est recommandé de faire preuve de patience (transports, restaurants, rendez-vous…).

* Climat : Il varie selon les régions. Par exemple, il fait beaucoup plus chaud dans le Teraï (au sud) qu’à Pokhara ou encore Kathmandu.
Automne : De début octobre à mi-décembre, ce sont les mois les plus favorables pour le trekking. Les vues sur les montagnes sont dégagées. Les températures sont  agréables, voir chaudes en journée. Les nuits sont beaucoup plus fraîches. Beaucoup de monde sur les sentiers de trek !
Hiver : Janvier – Février. Le temps est toujours très clair, mais les températures sont froides. Beaucoup de cols sont enneigés en montagne. Période agréable pour la vallée de Kathmandu.
Printemps : Les températures sont très agréables également et augmentent progressivement. Les montagnes sont en fleurs avec les forêts de rhododendrons… Très bonne période pour les treks de début mars à mi-mai.
Eté : De juin à mi-septembre,  c’est la mousson avec des précipitations fréquentes. Ce n’est pas la meilleure saison pour le trekking. C’est une saison pour ceux qui désirent rester en vallée de Kathmandu. Les moussons sont irrégulières selon les années. Certaines peuvent laisser la place à de nombreuses heures d’ensoleillement.


décembre
Février
avril
Juin
aout
octobre
Kathmandu
2°c // 20°c
3°c // 21°c
10°c // 27°c
18°c // 29°c
19°c // 30°c
12°c // 27°c
Pokhara
4°c // 20°c
3°c // 21°c
15°c // 30°c
20°c // 30°c
21°c // 32°c
17°c // 28°c
Chitwan
7°c // 21°c
8°c // 22°c
20°c // 33°c
26°c // 37°c
27°c // 36°c
20°c // 32°c
3000 m
-8°c // 11°c
-5°c // 12°c
0°c // 18°c
6°c // 22°c
8°c // 23°c
5°c // 22°c

Températures approximatives mini // maxi


* Formalités administratives :

·         PASSEPORT
Votre passeport doit disposer de 6 mois de validité au-delà de la date de retour de votre voyage. Nous vous conseillons de le confier à votre hôtel  pendant la durée de votre séjour. Une photocopie ou bien un permis de trek fait office de papier officiel.

·         VISAS
Les visas sont obligatoires et s'obtiennent par vos démarches personnelles. Ils sont à votre charge. Le visa népalais peut être très facilement obtenu à votre arrivée à l'aéroport de Kathmandu (15 jours : 25 $ ou environ 20 € en espèces ; 30 jours : 40 $ ; 90 jours : 100 $). Il est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Emportez avec vous une photo d'identité de format passeport pour chaque visa.
Cela peut être un peu long en période touristique (entre 1 et 2 h) si plusieurs avions arrivent en même temps…

Si vous souhaitez passer plus rapidement la douane népalaise, vous pouvez obtenir le visa en France, par correspondance et moyennant des frais de dossier supplémentaire :
* à l’ambassade du Népal, 45 bis rue des Acacias, 75017 Paris, téléphone 01 46 22 48 67
*  au consulat honoraire de Toulouse, 7 bis Allée des Soupirs, téléphone 05 61 32 91 22
*  Consulat Royal du Népal, 2 r Victor Morin 76130 Mont Saint Aignan (Seine-Maritime)- téléphone 02 35 07 18 12

·         TAXES D’AEROPORT
Pour les vols nationaux une taxe de 200 Rs / personne est demandée par les autorités.
La taxe d’aéroport pour les vols internationaux au départ de Kathmandu n'existe plus.

·         PERMIS TREK
Nous nous chargeons de vous obtenir les permis de trekking (ainsi que la carte TIMS). Pour cela il est nécessaire de nous fournir le plus tôt possible les fiches de renseignements personnels, 2 photos d'identité (5 pour le Mustang, Manaslu, Dolpo) et une copie scannée, par email, de votre passeport.

·         ASSURANCE
Nous n’avons aucune assurance pour les clients (annulation séjour, perte ou vol de bagages, matériel, argent, assurance santé) et ne pouvons pas offrir ces services car les compagnies d’assurance népalaise ne sont pas aux ‘’standards’’ occidentaux.
Pour ceux qui partent en trekking, il est impératif de contracter une assurance de rapatriement sanitaire couvrant aussi les frais de recherche en montagne et garantissant le recours possible à un hélicoptère en cas d’accident en montagne.
Vérifiez les montants garantis par la police d’assurance et assurez vous que le contrat ne comporte pas de clauses restrictives (en particulier pour les assurances fournies par les cartes bancaires - y compris GOLD) qui n’offrent pas toujours de garanties suffisantes.

S'il advenait que des frais médicaux ou de secours n'étaient pas couverts, ou qu’en partie,  par l'assurance du client, la totalité des frais serait à sa charge.
Pour information, un rapatriement hélicoptère est facturé entre 2500 et 7500 euros, payables à l’avance. Si vous êtes assurés correctement, l'agence avance les frais, mais si vous n'êtes pas assurés, l'agence ne payera rien et les clients devront trouver une solution par eux-mêmes, depuis le lieu de l'incident et dans des conditions difficiles.
Si vous n’êtes pas membre de la Fédération Française de Randonnées Pédestre ou du Club Alpin (assurance incluse dans la licence), nous pouvons vous conseiller la compagnie suivante : Europe Assistance :